Nos honoraires

Les honoraires du Cabinet d’avocats LALESCU-CHANTEAU

page honoraires

Certains clients, devant faire appel à un avocat, bien que l’intervention de ce dernier leur apparaisse opportune, appréhendent les honoraires qui seront réclamés.

« La question n’est pas de savoir combien vous coûte votre défense, mais combien il vous en coûtera de ne pas être défendu » disait si justement Démosthène (Athènes 384- Calaurie 322 av. J.C.)

Le fonctionnement d’un Cabinet d’avocat a un coût, représenté par les charges auxquelles l’avocat doit faire face, outre sa rémunération.

Notre Cabinet privilégie la transparence et la clarté de la facturation.

Les honoraires de l’avocat constituent la contrepartie financière du travail qu’il accomplit pour vous. Cela comprend notamment les prestations intellectuelles comme la rédaction des contrats ou  actes de procédure  ou les consultations, l’échange de correspondances, les conseils, la représentation devant les cours et tribunaux et autres instances ou l’assistance lors des rendez-vous ou réunions extérieures.

Votre avocat consacre aussi une bonne part de son temps à des tâches qui ne sont pas visibles, telles l’étude du dossier, les recherches en doctrine et jurisprudence, ou le travail administratif lié à la gestion du dossier.

Les honoraires sont fixés librement par l’avocat, dans les limites d’une juste modération.

La consultation est facturée généralement à 90 € HT, soit 108 € TTC. Cela représente un entretien d’environs une demi-heure, temps généralement nécessaire pour les affaires courantes pour vous proposer les solutions envisagées par les dispositions légales et vous permettre d’agir et de décider en connaissance de cause.

Les consultations complexes ou nécessitant des recherches approfondies, ou des démarches écrites sont facturées au temps passé, soit à 180 € HT de l’heure, soit 216 € TTC.

L’ouverture du dossier est dans notre Cabinet forfaitisée à la somme de 100 € HT, soit 120 € TTC. Cela représente le temps consacré à l’ouverture informatisée et physique de votre dossier et de son archivage dans la limite de 5 ans à partir de l’achèvement de la mission de l’avocat.

Le Cabinet de Maître Raluca LALESCU-CHANTEAU veille à ce que l’honoraire proposé le soit en toute transparence et vous propose une convention d’honoraire, en amont des diligences entreprises. Cette convention détaille avec le plus de  précisions possibles le mode de détermination des honoraires.

Le travail de l’avocat est souvent tributaire des aléas liés au respect du principe du contradictoire, ce qui signifie que dans de nombreux cas, on ignore la position et les moyens de preuves déployés par votre adversaire, souhaitant se défendre et par conséquent faire échec à vos prétentions. C’est pourquoi, le cabinet propose la plupart du temps l’établissement d’une convention d’honoraires au temps passé.

LA REMUNERATION AU TEMPS PASSE : CONVENTION D’HONORAIRE « CONFIANCE »

Pour permettre une rémunération juste, précise et sur mesure, la plupart du temps nous proposons un tarif horaire, au temps passé.  Il s’agit de la convention d’honoraires dite « confiance ». Dans le cadre de ce type de convention au temps passé, tout le temps consacré à votre dossier est automatiquement comptabilisé dans note logiciel de gestion, Secib Néo. La facturation est complètement transparente. Ce mode de facturation vous offre la possibilité de profiter d’un travail sur mesure, et de solliciter votre conseil lorsque vous avez besoin. Votre dossier bénéficie d’un suivi personnalisé.

La facturation détaillera l’intégralité des diligences entreprises à la seconde près.

LA REMUNERATION DE L’URGENCE URGENCE ou CONVENTION « TOP CHRONO »

Il arrive qu’on puisse avoir besoin d’un avocat en urgence. C’est souvent le cas des procédures pénales de comparution immédiate, des événements complètement imprévus ou des convocations ou assignations en urgence.

Cela est de nature à bouleverser l’emploi du temps de Maître LALESCU-CHANTEAU, qui sera contrainte de travailler en dehors de son temps d’intervention habituel ou de s’organiser et de se faire substituer pour reporter d’autres affaires au bénéfice de votre dossier.

Dans ce cas, lorsque l’urgence s’impose, on peut vous proposer une convention d’honoraire au temps passé dire « TOP CHRONO » dont le tarif sera de 250 € HT de l’heure, soit 300 € TTC.

LE FORFAIT OU LA CONVENTION « SERENISSIME »

En fonction de la nature du litige et de son importance, on souhaite toutefois bénéficier d’un honoraire global permettant de prévoir l’honoraire de l’avocat. Cela est envisageable pour les dossiers simples ou nécessitant pas de recherches personnalisées.

Ce type de facturation est adaptée à des contentieux classiques, qui n’offrent pas de complexité spécifique. Cela nécessite un certain recul du client par rapport au litige, le nombre d’écritures en réplique et de rendez-vous étant déterminé à l’avance.

Cela permet au client de savoir quel sera le budget global en termes d’honoraires.

HONORAIRE DE RESULTAT ou CONVENTION « PERFORMANCE »

Le droit français prohibe une facturation exclusive tributaire au résultat obtenu. En revanche, il est admis une partie des honoraires fixes, au temps passé ou au forfait et un honoraire complémentaire de résultat.

Ce type de convention convient parfaitement pour certains contentieux comme les contentieux prud’hommaux, les litiges portant sur les prestations compensatoires ou pour les demandes indemnitaires de toute nature, notamment en cas d’accidents

AIDE JURIDICTIONNELLE

Le Cabinet accepte d’intervenir sous couvert du bénéfice de l’aide juridictionnelle dans certains types de contentieux. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du secrétariat au 04 32 40 08 13.

PROTECTION JURIDIQUE

Les particuliers bénéficiaires de la protection juridique peuvent si le litige entre dans le champ d’application du contrat bénéficier de la prise en charge des honoraires de l’avocat partiellement ou totalement, en fonction du barème de prise en charge de leur assureur.

FRAIS COMPLEMENTAIRES

En outre le client devra rembourser les frais exposés dans le cadre de son dossier tels les timbres, photocopies, téléphones ou déplacements.

Vous devez aussi avancer ou rembourser les débours de votre avocat, c’est-à-dire les montants versés à des tiers pour les besoins de votre dossier, tels les frais d’huissier, d’experts ou de traduction.